Alice découvre le chant en 2012 alors qu’elle vit à Tucuman, la ville de Mercedes Sosa, au Nord-Ouest de l’Argentine.  

Elle fait partie du groupe Acoplase, ensemble de jeunes hommes et femmes qui se réunissent régulièrement pour chanter des Coplas et ainsi faire vivre les chants de leurs ancêtres. Elle y apprend dans ces cercles, l’histoire, le sens et les usages de la Copla. Elle est sensibilisée, aux côtés de ses amis des communautés andines, à la revalorisation et à la transmission de cette culture. On lui offre son premier tambour, appelé « caja ».  

Elle rentre en France et développe sa propre façon d’exprimer ces chants traditionnels et de raconter les histoires qu’on lui a transmises. 

De temps à autre, elle participe aux « piquetes », événements militants, ainsi qu'aux fêtes traditionnelles et cérémonies latino-américaines. 

Elle est la voix aiguë du duo Lúceras et chante en général les thèmes originaux des morceaux. 


Émeline est née à Uzeste, village en constante ébullition artistique. 

Elle étudie tout d'abord le piano, puis se met à l’accordéon diatonique au contact de Marc Peronne.

Elle fait partie de plusieurs groupes de musique et forme finalement en 2015 le trio de musique transatlantique Aguamenta, dans lequel elle joue et interprète ses propres compositions en français et en espagnol, aux côtés d’Etienne Balazard au violon et de Clothilde Pineaud aux percussions.  

Les sonorités et les rythmes d'Amérique Latine, terre où elle a vécu, sont les principales sources de son inspiration. Les coplas à deux voix lui permettent d'explorer encore plus en profondeur cette sensibilité musicale.

Elle est la voix grave du duo et apporte la touche européenne, en y intégrant des harmonies et des arrangements.


En 2015, elles partent toutes les deux pour un été de musique en Andalousie, et décident à leur retour de créer le duo Lúceras.

 

Le duo est principalement inspiré par la musique folklorique du nord-ouest de l'Argentine, d'où proviennent des artistes qui chantent et cultivent le répertoire de la Copla tels que Mercedes Sosa, Leda Va