Alice découvre le chant en 2012 alors qu’elle vit à Tucuman, la ville de Mercedes Sosa, au Nord-Ouest de l’Argentine.  

Elle fait partie du groupe Acoplase, ensemble de jeunes hommes et femmes qui se réunissent régulièrement pour chanter des Coplas et ainsi faire vivre les chants de leurs ancêtres. Elle y apprend dans ces cercles, l’histoire, le sens et les usages de la Copla. Elle est sensibilisée, aux côtés de ses amis des communautés andines, à la revalorisation et à la transmission de cette culture. On lui offre son premier tambour, appelé « caja ».  

Elle rentre en France et développe sa propre façon d’exprimer ces chants traditionnels et de raconter les histoires qu’on lui a transmises. 

De temps à autre, elle participe aux « piquetes », événements militants, ainsi qu'aux fêtes traditionnelles et cérémonies latino-américaines. 

Elle est la voix aiguë du duo Lúceras et chante en général les thèmes originaux des morceaux. 


Émeline est née à Uzeste, village en constante ébullition artistique. 

Elle étudie tout d'abord le piano, puis se met à l’accordéon diatonique au contact de Marc Peronne.

Elle fait partie de plusieurs groupes de musique et forme finalement en 2015 le trio de musique transatlantique Aguamenta, dans lequel elle joue et interprète ses propres compositions en français et en espagnol, aux côtés d’Etienne Balazard au violon et de Clothilde Pineaud aux percussions.  

Les sonorités et les rythmes d'Amérique Latine, terre où elle a vécu, sont les principales sources de son inspiration. Les coplas à deux voix lui permettent d'explorer encore plus en profondeur cette sensibilité musicale.

Elle est la voix grave du duo et apporte la touche européenne, en y intégrant des harmonies et des arrangements.


En 2015, elles partent toutes les deux pour un été de musique en Andalousie, et décident à leur retour de créer le duo Lúceras.

 

Le duo est principalement inspiré par la musique folklorique du nord-ouest de l'Argentine, d'où proviennent des artistes qui chantent et cultivent le répertoire de la Copla tels que Mercedes Sosa, Leda Valladares, Mariana Carrizo, Miriam García, María Domínguez, l'ensemble Acoplase, ainsi que des artistes plus généralement sud-américains comme Violeta Parra.


Les premières années, Lúceras s'est essentiellement produit dans des lieux à Paris : bars de quartiers (Chez Adel, Dans la foulée), lieux associatifs (La Moquette, CIP20), artistiques (Eva Pritsky, Les Copeaux), salles de concerts (Peña Festayre, Olympic Café), espaces bien-être (Om sweet Om).


En été, et depuis quelques mois, Lúceras joue dans le sud-ouest, sa région d'origine, dans ces mêmes types de lieux. Retenons entre autres des dates au Garage Moderne à Bordeaux, au festival d'Uzeste Musical en Gironde et au festival des Lapidiales en Charente-Maritine.


Le duo participe également à des événements organisés autour de l'Amérique Latine (festival de cinéma El perro que ladra, festival des arts Kawín, rencontres latino-américaines diverses).   

Nous vous proposons ...

Des concerts doux en acoustique, 

en pleine nature, en espace bien-être ou chez vous

Des concerts dans des bars, cafés, théâtres et lieux artistiques

Des concerts festifs en collaboration avec d'autres groupes ou musiciens

Des siestes musicales où l'on vous invite à venir vous détendre accompagné de votre coussin

Des concerts dessinés, visuels ou dansés en co-création au gré des rencontres

Lúceras Quartet se prépare à arriver sur scène, avec Marco à la guitare et Nelson à la basse !

Des concerts racontés sont en cours de création...

Des vernissages en concert lors des expositions artistiques et plastiques d’Émeline Daudet

Des ateliers de chant explorant voix, expression, respiration, énergies-vibrations

Des moments de yoga, médiation et sophrologie au rythme des chants et tambours amérindiens